TECHNICIENNE DE L'INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

 

      La mission du TISF va au-delà de la personne aidée et intègre la dimension familiale et sociale de l'individu. Le TISF intervient auprès des publics fragilisés (famille, enfant, personne âgée ou handicapée) en apportant un soutien éducatif, technique et psychologique. Il doit ainsi :
            - Assurer à domicile, ou à partir du domicile, des activités ménagères et familiales,
            - Contribuer à maintenir ou rétablir l'équilibre des familles,
            - Exercer une action sociale préventive et éducative à partir des tâches concrètes de la vie quotidienne des familles.
      Dans la logique de cette prise en charge plus globale, il se voit également confier un rôle d'accompagnement dans les fonctions parentales, sociales, éducatives auprès des familles. Il accompagne la famille afin qu'elle retrouve son autonomie et que des interventions plus lourdes voire des placements en institutions soient évités.
      Il favorise l'insertion des personnes et le maintien dans leur environnement
      Il soutient la fonction parentale.

PRINCIPALES ACTIVITES

  • Accompagne et motive la personne pour la réalisation de ces activités dans son cadre de vie
  • Assure l'accompagnement des personnes soit par un accompagnement individuel, soit dans le cadre d'actions collectives,
  • Veille à informer les personnes pour l'accès aux droits,
  • Assure le relais entre individus, collectivités et structures instituées,
  • Contribue à l'aménagement du logement et participe concrètement aux activités domestiques de la vie quotidienne.

APTITUDES NECESSAIRES

      Le métier de TISF requiert de grandes capacités d'adaptation, le sens de l'organisation et des responsabilités, des qualités relationnelles et un goût certain pour les contacts humains, notamment avec les enfants. Par ailleurs, la technicienne doit apprécier le travail en équipe.

      Pour mener leur mission à bien, les TISF doivent faire preuve de tact, de patience et de discrétion, et respecter le mode de vie des familles. Mais elles doivent aussi veiller à maintenir une certaine distance vis-à-vis des personnes aidées pour favoriser leur autonomie et se préserver elles-mêmes d'une trop forte implication émotionnelle. Un bon équilibre psychologique se révèle donc indispensable pour exercer ce métier.

CONDITIONS DE TRAVAIL

      Les techniciennes de l'intervention sociale et familiale ne sont pas employées directement par un particulier. Elles sont mises à la disposition des personnes qui ont besoin de leurs services par l'intermédiaire d'un employeur. Les principaux employeurs des TISF sont les associations, les collectivités locales (conseils généraux, mairies...) et les organismes sociaux (caisses d'allocations familiales, mutuelles...).

      Les TISF interviennent sur les lieux de vie des personnes : soit à leur domicile privé, soit dans les établissements sociaux ou médico-sociaux (foyers de l'enfance, résidences pour personnes âgées, centres pour handicapés...). Elles peuvent être amenées à collaborer avec d'autres travailleurs sociaux (assistants de service social, éducateurs) dans le cadre de politiques publiques d'action sociale, menées par exemple par les municipalités et visant à favoriser l'intégration des personnes dans leur environnement.

      Une technicienne a généralement en charge deux familles, et organise son travail par demi-journées.

CONDITIONS D'ACCES

      Le Technicien de l'intervention sociale et familiale est préparé dans des établissements agréés par les DRASS, tels les écoles d'assistants de service social ou les centres de formation de l'ADMR.

      Si aucun diplôme n'est nécessaire pour entrer en formation, il convient néanmoins de satisfaire à l'examen de sélection, qui consiste en une épreuve écrite de culture générale et en une épreuve orale portant sur la motivation et l'aptitude relationnelle. Il faut en outre être âgé de 18 ans au moins le 1er septembre de l'année d'entrée en formation.

      La formation se déroule sur une période de dix-huit à vingt-quatre mois. Elle comprend 950 heures de formation théorique et huit mois de stage, dont cinq en situation professionnelle. Des allègements peuvent être accordés aux titulaires de certains diplômes.
Titulaire du diplôme de TISF ou du certificat de travailleuse familiale.

REMUNERATIONS

      On compte environ 9 000 TISF en activité. Avec l'émergence de nouveaux employeurs, comme les centres d'hébergement et de réinsertion sociale ou les programmes d'insertion dans les villes, les titulaires d'un diplôme d'État de technicien de l'intervention sociale et familiale devraient pouvoir bénéficier d'intéressantes opportunités de travail, à condition d'être mobiles.

      Les TISF souhaitant évoluer vers d'autres professions du secteur social (moniteur-éducateur ou éducateur spécialisé) peuvent bénéficier, à certaines conditions, d'allègements de formation. Par ailleurs, les techniciennes expérimentées peuvent prétendre à des fonctions d'encadrement ou de direction de centre social.

      Les salaires et la carrière sont déterminés soit par les textes réglementaires (pour les salariés qui travaillent dans le secteur public), soit par des conventions collectives (pour ceux qui relèvent du secteur privé).

      Le salaire du TISF est différent selon qu'il travaille dans des structures appliquant la convention collective de l'aide à domicile ou dépendant de la fonction publique territoriale.

Selon l'accord de branche de l'aide à domicile
Salaire de départ : 1 686,53 € brut / mois
Salaire de fin de carrière : 2 248,71 € brut / mois